L'aménagement d'une suite parentale

 

 

 

 

Aménager une suite parentale constitue à ce jour une alternative de plus en plus prisée pour augmenter son confort quotidien sans pour autant entreprendre de travaux de trop grande envergure dans la maison. Outre l'espace nuit, la suite parentale se caractérise généralement par un coin d'eau (salle d'eau, salle de bain voire balnéo) et un dressing, auquel on peut ajouter un bureau et/ou un salon, selon les envies et le budget de chacun.

 

1. Suite parentale : vérifier la faisabilité du projet

 

Si l'aménagement d'une suite parentale peut être envisagé dans la plupart des cas, le critère premier à prendre en compte est l'espace disponible. Au-dessous de 12 m2 et dans la mesure où la surface d'une chambre doit être d'au moins 8 m2, il est en effet difficile d'installer les éléments nécessaires pour créer une suite, à savoir salle d'eau et dressing. Il est également essentiel que la chambre initiale bénéficie d'une aération naturelle, afin d'éviter les conséquences liées à une humidité trop importante.

 

Par ailleurs, un autre élément à considérer est l'existence d'un point d'eau à proximité de la future suite parentale, lequel permettra de récupérer les arrivées d'eau et l'évacuation. Dans le cas contraire, il convient de s'assurer de la possibilité d'amener les canalisations nécessaires, que l'on pourra le cas échéant intégrer et dissimuler grâce à une surélévation du plancher de l'espace nuit.

 

2. Une suite avec ou sans cloison ?

 

L'idée d'une suite parentale est de disposer d'une pièce entièrement dédiée au confort, à la détente et à l'intimité des parents.  Il est bien sûr essentiel de réaliser un aménagement fluide offrant un accès suffisant pour circuler aisément à deux, tout en créant un ensemble harmonieux propice au cocooning. Pour cela, il est important de bien réfléchir au préalable à ce que l'on souhaite, en fonction de son mode de vie, de ses attentes et de son budget. Ainsi, pour un couple n'ayant pas le même rythme horaire, il peut s'avérer intéressant d'installer une cloison afin de délimiter l'espace nuit de l'espace bain et ainsi de ne pas déranger celui ou celle qui dort pendant que l'autre se prépare.

 

Mais outre ce paramètre, la mise en place d'une cloison possède aussi une fonction pratique : en installant l'espace nuit et l'espace bain de part et d'autre de la cloison, celle-ci devient alors tête de lit. Transparente, une cloison apportera de la lumière à la suite et agrandira l'espace, contrairement à une cloison pleine, qui accentuera quant à elle la séparation entre chambre et bain.

 

Mais il est aussi parfaitement envisageable de créer la suite parentale sans aucune cloison, avec la salle de bain  et le lit installés chacun dans un coin ou au centre de la pièce.

 

3. Dressing, bureau, salon, bibliothèque...quelle type de suite parentale ?

 

Une fois l'espace bain aménagé, la transformation de la chambre en suite parentale est déjà bien amorcée. Ne reste plus alors qu'à aménager le dressing, sans lequel on ne peut décemment pas parler de suite. Mais là encore, tout est question d'espace, de souhaits et de budget. Plus la suite sera grande, plus il sera facile d'y installer un grand dressing, pourvu de multiples rangements entre lesquels on peut circuler. Mais pour autant, à défaut, il est tout à fait possible d'aménager un simple placard, dissimulé par des panneaux coulissants ou un rideau par exemple.

 

 

Et s'il reste encore un peu d'espace, un bureau trouvera parfaitement sa place dans une suite parentale, aux côtés, éventuellement, d'un fauteuil ou d'un canapé, voire d'une bibliothèque, pour se détendre et profiter de moments de quiétude, seuls ou à deux.

 

Les courtiers de Top France Travaux vous accompagnent à chaque étape de votre projet.

Le coaching Top France Travaux pour nos domaines d’expertises.